Sorry Not Sorry: Laschet rit, conducteur de chameau, Juventus

Mon livre Sorry Not Sorry : L’art de ne pas s’excuser (actuellement uniquement en allemand) est en librairie dès aujourd’hui, et pour piquer votre intérêt, je veux vous montrer la structure des non-excuses à l’aide de trois exemples récents.

Exemple 1: #Laschetlacht (#Laschetrit)

Armin Laschet, homme politique de la CDU et candidat à la chancellerie lors des prochaines élections fédérales, a été critiqué lorsque, après les violentes tempêtes qui ont frappé le nord de l’Allemagne, on l’a vu en arrière-plan avec son personnel en train de faire la fête et de s’amuser lors d’une interview télévisée avec le président allemand, dans laquelle il exprimait sa préoccupation pour les victimes de la catastrophe. Sous le hashtag #laschetlacht, les Allemands se sont indignés du manque de décorum du candidat à la chancellerie.

La situation a tellement dégénéré que Laschet a dû passer d’une excuse à l’autre. T-Online l’a cité en disant

il a regretté « l’impression créée par une situation de conversation ».

et de même

« J’étais sur la route toute la journée, il y a eu des rencontres émotionnelles qui m’ont aussi beaucoup secoué. Et c’est pourquoi je suis d’autant plus ennuyé par ces quelques secondes », a déclaré M. Laschet, regrettant son passage sur WDR dimanche soir.

Sorry Not Sorry montre que le choix des mots dans les excuses en fait des non-excuses. Laschet utilise l’artifice suivant :

  • 17. Artifice : Les gens sont juste trop sensibles (…certains ont eu « l’impression »…)
  • 6. Artifice : C’est arrivé, mais pour une bonne raison (…était sur la route toute la journée … rencontres émotionnelles…)
  • 13. Artifice : C’est arrivé, mais je suis la vraie victime (…je suis encore plus ennuyé…)

Exemple 2: Chauffeur de chameaux

Lors de Tokyo 2020, les Jeux olympiques d’été qui n’ont pas eu lieu avant cette année à cause du COVID, le directeur sportif de la Fédération des cyclistes allemands, Patrick Moster, a été surpris en train de crier les mots « Attrapez les chameliers ! » à deux reprises après le cycliste Niklas Arndt. Par « chameliers », Moster entendait les concurrents nord-africains devant Arndt. Cette gaffe raciste a donné lieu à des « excuses » de Moster peu après, comme le rapporte Die Zeit :

Dans le feu de l’action « et avec la charge globale que nous avons ici en ce moment », il a fait une erreur dans le choix de ses mots.

Moster a déclaré à dpa après coup :

« Nous avons nous-mêmes de nombreuses connaissances avec des racines nord-africaines, comme je l’ai dit, je suis désolé. »

Encore une fois, Sorry Not Sorry montre que le choix des mots de l’excuse en fait une non-apologie. Moster applique l’artifice suivant :

  • 6. Artifice : C’est arrivé, mais pour une bonne raison (…dans le feu de l’action…)
  • 14. Artifice : Ce n’est pas possible du tout, car je suis ou ne suis pas comme ça aussi (…nous avons nous-mêmes beaucoup de connaissances avec des racines nord-africaines…).

Exemple 3: Juventus

L’équipe féminine de la Juventus de Turin, quant à elle, a attiré l’attention avec un tweet dans lequel l’une des joueuses portait un chapeau chinois et utilisait ses index pour faire des « yeux en amande ». De telles représentations d' »yeux bridés » sont (à juste titre) considérées comme racistes et discriminatoires par les Asiatiques, et l’indignation n’était pas inattendue et grande. Peu après, la photo a été retirée du compte de l’équipe et les « excuses » suivantes ont été publiées :

« Nous nous excusons sincèrement que notre tweet, qui n’avait pas pour but de provoquer une controverse ou d’avoir un sous-entendu raciste, ait pu offenser qui que ce soit. La Juventus s’est toujours prononcée contre le racisme et la discrimination. »

La question légitime qui se pose est la suivante : quel objectif, le cas échéant, l’affichage a-t-il servi s’il n’était pas destiné à susciter la controverse ? Cependant, Sorry Not Sorry voit une fois de plus l’artifice suivant en action :

  • 17. Artifice : Les gens sont juste trop sensibles (…pourrait avoir offensé quelqu’un…)

Je montre dans le livre, à l’aide de nombreux exemples, comment ces artifiicies fonctionnent exactement et pourquoi nous devrions examiner de plus près ces excuses.

Enfin, la table des matières :

Laisser un commentaire