Depuis qu’une IA a battu le champion du monde de Go, les humains jouent aussi mieux

Mon livre sur l’intelligence artificielle, Quand les singes apprennent des singes, défend la thèse selon laquelle, pris sous l’aile d’une intelligence supérieure, nous pourrions augmenter notre propre intelligence. Tout comme Francine Patterson a pris sous son aile Koko, un gorille femelle, lui a appris le langage des signes, a communiqué avec elle et lui a ouvert, ainsi qu’à nous, un nouveau monde, nous pourrions utiliser une IA sophistiquée pour qu’elle devienne notre assistante et enseignante personnelle tout au long de notre vie et nous permette ainsi de développer notre potentiel mental et cognitif.

Ce qui était encore considéré comme une thèse abrupte dans le livre paru au début de l’année 2020 semble désormais se vérifier de premières manières simples. Il semble possible que les humains puissent apprendre de nouvelles approches et de nouveaux modèles de pensée d’une IA.

Un groupe de chercheurs a publié une analyse intitulée Comment l’IA améliore-t-elle la prise de décision humaine ? Les résultats du programme de jeu de go assisté par l’IA, dans laquelle ils cherchent à savoir si la victoire d’AlphaGo contre le champion du monde coréen de go Lee Sedol en mars 2016, avec quelques coups surprenants, a entraîné un changement dans la qualité de jeu des autres joueurs de go humains.

L’étude a porté sur 750 990 coups dans 25 033 parties jouées par 1 242 joueurs de go professionnels depuis la victoire d’AlphaGo. Le résultat est sans équivoque. La qualité des coups s’est particulièrement améliorée en début de partie, et ce sont surtout les jeunes joueurs qui ont montré le plus d’amélioration, augmentant ainsi leurs chances de gagner.

AlphaGo avait utilisé certains mouvements qui étaient jusqu’à présent surtout utilisés pour la défense comme mouvements offensifs. L’ampleur des améliorations est remarquable dans la mesure où le jeu de go est pratiqué sous cette forme depuis plus de 2 500 ans et où l’on pouvait supposer que le jeu avait atteint un certain point de rupture et que seules de petites améliorations étaient encore possibles. Mais l’analyse des jeux d’une IA jouant au go comme AlphaGo, et des systèmes encore plus performants qui ont succédé à AlphaGo, a révélé de nouvelles voies et stratégies fructueuses qu’une IA pouvait explorer et trouver mieux et plus rapidement qu’un humain.

La découverte de nouvelles approches et de nouveaux modèles de pensée semble fonctionner de manière similaire, comme l’a montré une autre expérience. Des chercheurs du laboratoire suisse de Spiez ont entraîné une IA spécialisée dans l’identification de nouveaux médicaments à faire exactement le contraire. Elle devait repérer le plus grand nombre possible de molécules nocives, c’est-à-dire de composés susceptibles d’être utilisés dans des armes chimiques. Le résultat a effrayé les chercheurs. En seulement six heures, l’IA avait proposé 40.000 nouveaux composés, dont certains étaient plus toxiques que le VX, le neurotoxique le plus puissant connu à ce jour.

Alors que les chercheurs suisses voulaient montrer à quel point les traités de désarmement et de non-prolifération peuvent être rapidement réduits à l’absurde et que de nouvelles approches sont nécessaires pour interdire les armes chimiques (ou les drogues et autres substances nocives), les algorithmes d’IA utilisés laissent toutefois entrevoir comment ils peuvent être utilisés pour le bien.

L’apprentissage machine mis en place et les algorithmes utilisés permettent de reconnaître beaucoup plus rapidement de nouveaux modèles, de suivre toutes les voies possibles et de classer les résultats. Là où un être humain doit d’abord se familiariser avec les profondeurs et explorer pas à pas les chemins, une IA peut être envoyée avec des instructions et rapporter le résultat. Nous n’avons alors plus besoin de découvrir laborieusement et lentement les meilleures approches et modèles de pensée, l’IA nous les présente sur un plateau d’argent.

Si nous pouvons appliquer cela à d’autres domaines que le jeu de go, et créer un assistant et un enseignant IA, alors de nouvelles possibilités s’ouvrent à nous, qui pourraient être bénéfiques pour nous tous. Mon livre est d’ailleurs disponible ici :

Laisser un commentaire